Qu’est ce que le 17 mai?

Aprés d’autres initiatives comme la « Journée nationale contre l’homophobie » de juin 2003 lancée par la Fondation Emergence dans la province du Québec au Canada, Louis-Georges Tin, professeur d’université français, militant pour les droits des noirs et des personnes LGBT a lancé en Août 2004, une initiative vidant à créer une journée contre l’homophobie aui ait une portée mondiale. C’est ainsi que nait le 17 mai 2005 la 1ère Journée Mondiale de Lutte contre l’Homophobie (International Day Against Homophobia – IDAHO).

Le choix de la date du 17 mai n’est pas le fruit du hasard. Il s’agissait de commémorer la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le 17 mai 1991, de retirer l’homosexualité de la liste des troubles mentaux. Cette date, vécue comme une victoire, porte donc une symbolique positive et est une invitation pour l’OMS à reproduire aujourd’hui, pour les personnes transidentitaires, ce qu’elle a fait hier pour les personnes homosexuelles.

17mai

Aujourd’hui, l’Argentine, la Belgique, le Brésil, le Costa-Rica, l’Espagne, la France, le Luxembourg, le Mexique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, soit 10 pays, ainsi que l’Union Européenne reconnaissent officiellement la Journée Mondiale de Lutte contre l’Homophobie. Dans d’autres pays, la Journée a été reconnues par des conseils locaux, des gouvernements régionaux ou des villes.. en attendant que les appels lancés par les membres de la société civile aux Etats soient entendus. Dans les faits, des évènements sont organisés à l’occasion du 17 mai dans 90 pays.

200 millions de personnes environ ont été touchées par les campagnes lancées pour la Journée Mondiale en 2011

Exemples d’actions :

La Journée Mondiale est l’occasion pour les associations mais également pour les organisations et institutions de mettre en lumière leur travail en matière de lutte pour les droits des personnes LGBT.
Voici quelques exemples d’actions mise en place à l’occasion de l’édition 2011.

curas

«Curas que Matan» (Thérapies mortelles) est une campagne créée et mise en place par les associations de 12 pays d’Amérique latine. Cette campagne a pour objectif de mettre en lumière le danger des «thérapies» qui visent à guérir les personnes de leur homosexualité.

cameroune

Au Cameroun, une alliance de groupes de droits de l’homme et d’activistes LGBT a organisé un module de formation pour des juristes, des défenseurs de droits de l’homme et des avocats sur la façon d’aborder les questions juridiques liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Cet atelier aspirait à augmenter la capacité des parties prenantes pour éviter des arrestations, faire face aux procédures et libérer les suspectsincarcérés. Une journée a également été organisée par et pour la communauté LGBT de Douala, avec un débat sur l’Homosexualité et la Foi et une célébration communautaire.
Pour rappel, le Cameroun s’est illustré à plusieurs reprises ces dernières années par de nombreuses arrestations de militants LGBT dénoncées par la presse internationale.

nationunies

A l’occasion du 17 mai, plusieurs agences des Nations Unies ( HCDH , PNUD , ONUSIDA, OMS* ) ont collaboré pour éditer en trois langues une brochure intitulée « Les Nations Unies prennent position : Combattre la discrimination sur la base de l’orientation et de l’identité sexuelles ». Le brochure contient notamment une compilation des prises de parole des leaders des agences en faveur des droits LGBT.

lady-gaga-et-le-journal-Metro

A l’occasion du lancement de son nouvel album, le quotidien gratuit METRO offre la place de rédacteur en chef à Lady Gaga. La chanteuse choisit volontairement la date du 17 mai pour prendre les commandes des 19 éditions nationales et consacre 2 pages à la lutte contre les discriminations faites aux LGBT.

*Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme, Programme des Nations Unies pour le Développement, rogramme Commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA, Organisation Mondiale sur la Santé