17 mai 2012 : l’homophobie c’est pas qu’une affaire de pd !

« Quand des individus sont attaqués, maltraités ou emprisonnés en raison de leur orientation sexuelle, nous devons nous exprimer. Nous ne pouvons pas rester silencieux. Cela est d’autant plus vrai dans les cas de violence. Ce ne sont pas seulement des agressions contres des personnes. Ce sont des attaques contre nous tous. »
Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies à l’occasion de la Journée des Droits de l’Homme le 10 décembre 2010

Il paraît encore important aujourd’hui de rappeler que les droits des personnes LGBT (Lesbienne, Gay, Bi, Trans) font partie intégrante des Droits humains. Si leur défense ne peut pas se faire sans les LGBT, elle ne peut pas non plus se construire uniquement avec eux.
C’est le rôle de la société toute entière de se rebeller contre toutes les discriminations, quels qu’en soient les motifs. Peu importe donc que l’on soit hétéro, homo, bi, que l’on se vive femme, homme ou au-delà de ces genres, que l’on soit d’une religion ou d’aucune, ou que l’on vienne d’une ethnie ou d’une autre, nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre les discriminations et pour l’égalité face aux droits humains. Une place existe pour chacun et il nous faut la prendre !

hcpuapd

ALHERT’ croit qu’il existe une réelle richesse dans la diversité de ceux qui luttent pour les droits humains et plus particulièrement les droits LGBT, c’est pourquoi ses militants ont décidé pour leur premier projet de mettre en avant cette diversité, leur diversité, et de mobiliser ceux qui ont peut-être trop longtemps pensé que la lutte contre l’homophobie n’était pas leur combat. La mise en oeuvre du projet lui-même a permis à ceux qui l’ont souhaité de prendre leur place dans la lutte contre l’homophobie. Plusieurs personnes, comédiens ou techniciens, ne sont pas des militants de l’association et ont pourtant accepté de participer bénévolement parce qu’ils ont cru en ce message et qu’ils ont souhaité le partager.

Plus particulièrement adressé à un public adolescent ou de jeunes adultes, ce court métrage d’1 minute 30, montre une scène qui pourrait avoir lieu dans n’importe quel lycée ou université. Il s’appuie d’une part sur les interrogations d’un jeune homme qui n’imagine pas sa place à une manifestation organisée pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, et d’autre part sur celles d’un couple hétérosexuel, participant à cette manifestation, qui ne comprend pas comment on peut croire que la lutte contre l’homophobie est réservée aux gays.

Le court métrage sera diffusé sur les sites suivants :

Une proposition a été faite à plusieurs cinémas de l’agglomération clermontoise de diffuser le film le 17 mai avant chaque séance.

Les médias sont invités à diffuser le court métrage et pourront recevoir un exemplaire DVD sur simple demande.

Le dossier de presse est téléchargeable en cliquant ici


SYNOPSIS

A la sortie des cours, un lycéen reçoit un tract concernant une manifestation contre l’homophobie. Il croise alors Anatole, un de ses amis, qui l’interroge sur le contenu du tract qu’il tient à la main. Anatole semble être déjà au courant de la manifestation et demande à son camarade s’il pense y aller. Etonné par la question, ce dernier répond que non. Il n’est « pas PD, enfin homo ». Il n’y voit donc pas sa place. Etonné, Anatole indique que lui, il compte s’y rendre, ce qui surprend son camarade qui demande à demi-mots à Anatole s’il est…gay. Ce dernier réagit vivement en lui disant qu’il n’a rien compris. C’est à ce moment qu’arrive la petite amie d’Anatole. Celui-ci embrasse la jeune fille avant de se retourner pour dire qu’ils seront présents tous les deux à la manifestation parce que « L’homophobie, c’est pas qu’une affaire de PD! ».


LE PARTENARIAT

LogoCouleur
« Le Lycée des Métiers Marie Curie entend proposer à chaque élève son propre parcours d’excellence, sans qu’il ait à souffrir de discrimination, quelle qu’elle soit.

Ainsi, un jumelage a été noué avec le Musée d’Art Roger Quillot (MARQ) mais aussi un partenariat avec l’Ecole Supérieure de Commerce pour que les élèves des milieux défavorisés scolarisés à Marie Curie puissent aussi intégrer une grande école.

Aujourd’hui, c’est avec l’Association ALHERT que le lycée s’associe pour lutter contre l’homophobie.

Un court-métrage d’une minute trente a été tourné dans l’établissement : il servira de support à de nombreuses interventions à destination des différentes classes en liaison avec les professeurs et le CESC.

Ledit court-métrage sera diffusé en avant première à l’ensemble des 170 élèves internes, en présence des acteurs et de la présidente de l’association le jeudi 3 mai à 17h15.

Les membres du Conseil d’Administration et des représentants du Rectorat seront présents. »

M. CATHELIN – Proviseur du lycée professionnel Marie Curie de Clermont – Fd