L’association

L’association ALHERT’, Agir et Lutter contre l’Homophobie par une Education au Respect de Tous, a été créée en novembre 2011 avec pour objectifs de lutter contre les homophobies et les transphobies, de lutter contre l’hétérosexisme, et de soutenir la lutte contre toutes les discriminations et pour l’égalité des droits humains.

Nous croyons résolument que chacun et chacune peut être l’artisan du mieux vivre ensemble. La lutte contre les homophobies, les transphobies et l’hétérosexisme ne concerne pas qu’une minorité, elle nous concerne tous.

Face à cette réalité, nous avons décidé d’agir. Nous avons fait le choix de cibler notre action en direction des Jeunes car nous sommes convaincus que l’avenir de notre société repose sur eux, qu’ils ont la capacité de changer le monde, de construire une société moins discriminante et plus respectueuse. Nous avons aussi fait ce choix car les jeunes sont les premières victimes des homophobies, des transphobies et de l’hétérosexisme

C’est fort de ces convictions que nous avons décidé de mutualiser compétences et énergies afin d’apporter la contribution la plus significative possible à la lutte contre les discriminations et pour le respect de tous en Auvergne. Et nous invitons tous ceux qui partagent ces convictions, qui ont envie de prendre part à cette aventure humaine et humaniste, à nous rejoindre.

badge


LE SEXISME, QUEL LIEN AVEC L’HOMOPHOBIE?

Le sexisme est une attitude discriminatoire adoptée en raison du sexe.

La critique du sexisme dénonce l’idée selon laquelle les caractéristiques différentes des deux genres masculin et féminin impliqueraient l’attribution de rôles, droits et devoirs distincts dans la société. Elle dénonce cette construction de la société qui attribue un caractère, un rôle, des prédispositions physiques et affectives selon le sexe. La notion de sexe n’est alors plus une notion de sexe biologique (mâle et femelle) mais une construction sociale du genre féminin et du genre masculin limitant par là même le développement de l’individu sur les plans personnel, affectif, professionnel et social.

Le sexisme est le plus souvent opérant en l’encontre du sexe féminin, sous-entendant que le sexe féminin est inférieur au ‘sexe fort’ dit masculin.

Les homosexuels homme sont souvent traités d’injure les féminisant (tapette, lopette, …) ceci visant à les réduire à des femmes, puisque la femme est ‘sensée’ être inférieur a l’homme.

ALHERT intervient aujourd’hui autant sur la thématique du sexisme que sur celle de l’homophobie car elles sont étroitement liées.


L’HÉTÉROSEXISME, QU’EST CE QUE C’EST?

L’hétérosexisme est le système de pensée idéologique qui fait de l’hétérosexualité l’unique sexualité légitime, qui repose sur l’illusion téléologique selon laquelle la femme serait faite pour l’homme, qui impose l’hétérosexualité comme supérieure et qui présume que chacun est hétérosexuel. *

Il en ressort bien ici un réel sexisme doublé d’un négationnisme de toutes les autres sexualité.

* Selon Louis George TIN


HOMOPHOBIE, QUELQUES RAPPELS :

Toutes formes d’exclusions, de discriminations ou de violences à l’encontre d’individus ou de groupes en raison de leur orientation sexuelle, réelle ou supposée.

De nos jours, les actes homosexuels sont encore passibles de peine de mort dans sept pays : Afghanistan, Arabie saoudite, Iran, Nord du Nigeria, Mauritanie, Soudan et Yémen. Ces législations sont effectivement appliquées.

L’homosexualité est toujours punie d’emprisonnement (de quelques mois à la perpétuité), de sévices corporels, de déportation ou de travaux forcés dans une soixantaine de pays dont par exemple : Sénégal, Algérie, Bangladesh, Botswana, Burundi, Cameroun, République démocratique du Congo, Émirats arabes unis, Éthiopie, Guyana, Jamaïque, Kenya, Libye, Malaisie, Maroc, Nigeria, Oman, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Singapour, Sri Lanka, Syrie, Tanzanie, Togo, Zambie. Cette liste n’est pas exhaustive.

A contrario, à travers le monde, seul 20 pays autorisent les couples de même sexe à se marier (dont deux sur une partie de leur territoire seulement), représentant un ensemble de plus de 900 millions d’habitants (soit environ 12 % de la population mondiale). D’autre part, des projets de loi visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe sont en cours de discussion, de vote ou d’application au Népal, à Taïwan, en Suisse, au Venezuela, en Allemagne, en Autriche, en Australie, en Slovénie, au Chili et dans certains États du Mexique…

« Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs moeurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. »

Article 225-1 du Code Pénal

Près d’un jeune homo sur trois a déjà tenté de mettre de fin à ses jours, c’est 7 fois plus que chez les jeunes hétéros. Depuis plusieurs années, internet a permis de mettre en lumière cette situation dramatique notamment par le relais de nombreux drames survenus aux Etats-Unis et qui ont ému le réseau tout en entier. En septembre 2010, le projet It get’s better, est lancé.

Retrouvez le sur http://www.itgetsbetter.org